Evaluation des potentialités hydrogéologiques des nappes souterraines en zone de socle : cas des nappes de la ville de Mongo et ses environs

Doctorant: 
Haroun Nouradine
Titre: 
Evaluation des potentialités hydrogéologiques des nappes souterraines en zone de socle : cas des nappes de la ville de Mongo et ses environs

Titre : Evaluation des potentialités hydrogéologiques des nappes souterraines en zone de socle : cas des nappes de la ville de Mongo et ses environs (Guera,Tchad)

Résumé : L’accès à l’eau potable dans les aquifères du socle du Guera constitue un problème majeur pour les habitants. Malgré les investigations guidées par des reconnaissances géologiques, hydrogéologiques et géophysiques pour d’importants programmes d’hydraulique villageoise, le pourcentage des forages non productifs, voire secs, reste très élevé, 57%  [1]. Les besoins en eau ne sont toujours pas couverts de façon satisfaisante et durable compte tenu du manque de connaissances détaillées sur l’hydrogéologie de ce milieu cristallin complexe. Notre étude vise à exploiter les jeux de données conséquents acquis par le programme 9eme FED et des données nouvellement acquises pour améliorer notre compréhension du fonctionnement de ces aquifères (recharge, localisation et qualité de la ressource). Cette étude est basée sur une approche méthodologique multidisciplinaire couplant la géologie, la géochimie, l’hydrogéologie et la géophysique. L’analyse des jeux des données géophysiques (tomographies de résistivités électriques) couplée aux données lithologiques des forages et des données de pompage vont permettre d’une part d’identifier les zones à potentiel aquifère (notamment les altérites et les horizons fissurés) et leurs gammes de résistivités électriques ; et d’autre part de mieux comprendre les facteurs qui contrôlent la productivité des forages. L’interprétation des données géochimiques et isotopiques permettra par ailleurs d’aborder la qualité de ces ressources, mais aussi les mécanismes de recharge de ces aquifères de socle et d’identifier les zones dont le potentiel aquifère est le plus favorable.

Encadrant(s): 
Valérie Plagnes - Daniéle Valdes - Cyril Schamper - Moussa Isseini (Université de N’Djamena)
Ecole Doctorale: 
ED 398 GRNE
Département: 
H2GS2
Date de début: 
nov 2019