Actualités et séminaires

  • 01 sep Actualité

    Sylvie Derenne recevra cette année la médaille Aifred Treibs de la "geochemical society". Il s'agit de la principale médaille de la division de géochimie organique, qui n'a pas été décernée à un français depuis 1985. Féclicitations !

    Lire la suite
  • 24 mai Séminaire

    Agnès Ducharne1, Thomas Verbeke1, Ardalan Tootchi1, Anne Jost1, Josefine Ghattas2, Frédérique Cheruy3

    1 METIS-IPSL, UMR 7619, Sorbonne Université, CNRS, Paris, France

    2 IPSL (Institut Pierre Simon Laplace), FR 636, Sorbonne Université, CNRS, Paris, France

    3 LMD-IPSL, UMR 8539, Sorbonne Université, CNRS, Paris, France

    Lire la suite
  • 10 mai Séminaire

    P. Brancheta,bet N. Ariza Castrob,c ; H. Fenet b, E. Gomez b,c, F. Courantb, D. Sebagd, J. Gardonb C. Jourdan e,f, B. Ngounou Ngatchag, I. Kengneh, E. Cadotb, C. Gonzaleza

    a Laboratoire de Génie de l'Environnement Industriel, IMT Mines Alès, Université de Montpellier, Alès, France

    b HydroSciences Montpellier, IRD, CNRS, Université de Montpellier, Montpellier, France

    c Escuela de Química, Instituto Tecnológico de Costa Rica, Cartago 159-7050, Costa Rica

    d Normandie Univ, UNIROUEN, UNICAEN, CNRS, M2C, Rouen, France

    Lire la suite
  • 19 avr Séminaire

    Afin de contraindre l'interprétation des structures de résistivité électrique autour des volcans actifs et faciliter l'exploration des ressources géothermiques haute-température, l'apport de la tomographie de résistivité complexe, en complément des méthodes électromagnétiques classiques (magnétotellurique, électromagnétique transitoire), a été examiné. Le volcan Krafla en Islande est utilisé comme un laboratoire d'étude, du fait de la disponibilité de diagraphies et de carottes dans les mêmes forages.

    Lire la suite
  • 12 avr Séminaire

    Face aux enjeux pour le futur posés par l’ampleur des dérèglements écologiques (changement climatique, extinction des espèces, pressions sur les ressources en eau…), les discours sur l’avenir se multiplient, qu’ils promettent une résolution des problèmes par la technologie, des modèles de société utopiques ou considèrent l’effondrement comme inéluctable. Ces discours sur l’avenir ont-ils une influence sur les situations concrètes de gestion de l’environnement ? Peuvent-ils soutenir ou contraindre l’action des acteurs cherchant à améliorer l’état des écosystèmes ?

    Lire la suite

Pages